Les bienfaits de la “Ronron thérapie”

Aujourd’hui je me suis penchée sur une autre technique, tout à fait que complémentaire à la kinésiologie. Quiconque possède un chat peut pratiquer cette thérapie sans même sans rendre compte. Laquelle ? la “ronron thérapie” !!

Les origines de la “ronron thérapie”

Cette “thérapie” naturelle aurait été inventée par un vétérinaire Toulousain Jean Yves Gauchet. Ce dernier assure que le ronronnement des chats apaise et agit comme un médicament sans effet secondaire. D’après les exposés du Dr Gauchet, quand l’organisme lutte contre les situations pénibles comme le stress ou l’anxiété, le ronronnement du chat émet des vibrations sonores sonores. Celles-ci sont apaisantes et bienfaisantes, à la manière de la musique.

Le ronronnement : des vibrations sonores apaisantes

D’ailleurs ces vibrations sont même un signe d’apaisement entre chats. C’est le premier signal que la mère envoie à son petit , un appel de reconnaissance et d’apaisement qui fonctionne aussi avec l’homme. Le ronronnement du chat provient du larynx et est amplifié selon la taille de sa cage thoracique. Elle fait office de caisse de résonance, comme celle d’une guitare par exemple.

Le ronronnement est également perçu par nos terminaisons nerveuses

Le ronronnement du chat est audible mais pas seulement. En effet d’après Jean-Yves Gauchet, le ronronnement  émet des fréquences basses entre 20 et 50 hertz. ces vibrations sont perçues par les “les corpuscules de Pacini” : des terminaisons nerveuses de l’hypoderme par les quelles des sensations positives de bien être sont alors transmises à notre cerveau.

Une utilité pour accélérer la guérison ?

Dans son livre ” la ronron thérapie” la journaliste Véronique AIACHE note que le ronronnement “est un puissant antistress,  régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psychomoteur”.

Ces résultats étonnants et sérieux proviennent d’une étude menées dans les années cinquante par le corps médical américain et  confirmés par plusieurs observations. Le chat se rétablit trois fois plus vite qu’un autre animal à fracture égale. Les vibrations émises par le ronronnement ont d’ailleurs été reproduite par des kinésithérapeutes pour accélérer la cicatrisation.

Après ce petit clin d’œil, je vous confirme le sentiment d’apaisement que me procure mon chat. Le voici en chair et en poils !! Je m’adonne quotidiennement à cette pratique et je vous la recommande!!

ronron thérapie

Bonne lecture et ravie de vous retrouver pour un autre article…

 

 

 

 

A propos de 

Renelde Petit, praticienne en kinésiologie à Besançon.

Category : Non classé Posted on mai 19, 2013

Leave a Reply