Quand le stress nous rend malade…

De quoi s’agit -il ?

Le stress stimule notre organisme pour qu’il s’adapte à une nouvelle situation bonne ou mauvaise.  Deux hormones sont alors secrétées : l’adrénaline et le cortisol.  L’élévation de leur taux dans le sang s’accompagne d’une accélération du rythme cardiaque, d’une augmentation de la fréquence respiratoire et d’une élévation de la pression artérielle. Cette mise en perte de l’organisme est bénéfique à cout terme puisque elle permet de mobiliser toutes nos ressources.  Mais si les situations s’enchainent sans phase de récupération, c’est la que les ennuis commencent !

Nous sommes tous concernés !

Tout le monde est soumis au stress, mais certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres. On est aussi plus stressés quand on manque de marge de manœuvre. C’est pourquoi certaines situations sont connues pour provoquer un stress majeur : décès d’un proche, divorce, maladie, licenciement. Mais pour la plupart, c’est l’accumulation de petits facteurs de stress qui nous nuit.

Quels sont les risques de l’accumulation de facteurs de stress ?

La recherche n’a pas fini d’explorer toutes les conséquentes du stress chronique, mais on sait de façon sure qu’il a des effets sur nos comportements , nos relations aux autres et que c’est un facteur de risque pour beaucoup de maladies :

  • anxiété généralisée
  • dépression
  • infarctus du myocarde
  • accident vasculaire cérébral.

De plus le stress pousse à adopter des comportements-qui ont prouvé leur caractère cancérigène, comme fumer, boire ou manger trop et mal.

C’est une bonne idée d’être à l’écoute de son corps

Un stress chronique finit par retentir sur l’organisme, parfois sous forme de douleurs (maux de ventre ,céphalées de tension, douleurs articulaires et musculaires)  parfois en aggravant une affection existante comme un asthme, un eczéma, un psoriasis ou une hypertension artérielle.

D’être à l’écoute de son psychisme.

L’excès de stress finit aussi par provoquer des troubles de l’humeur, des troubles du sommeil, des difficulté de concentration des troubles du comportement alimentaire, une anxiété voire un syndrome de dépression. C’est donc une certaine instabilité émotionnelle qui doit donner l’alarme.

D’être à l’écoute de son cerveau.

L’excès de cortisol pourprait bloquer la libre circulation des informations dans le cerveau, d’où les difficultés pour se concentrer et prendre des décisions ou des initiatives. Erreurs et oublis s’ensuivent et ne font qu’augmenter le niveau de stress. C’est un cercle vicieux !

Le saviez vous?

Le ”burn out ” ou syndrome d’épuisement professionnel est la conséquence ultime d’un stress excessif et prolongé mais surtout la façon d’y faire face. Les principaux signes du burn-out sont :

  • Fatigue chronique
  • Dépression
  • Démotivation
  • Perte de l’estime de soi
  • Irritabilité
  • Douleurs diffuses

Le trop grand décalage entre le travail demandé et ce qui peut être fourni mène à l’épuisement.

En attendant prenez bien soin de vous et au plaisir d’une visite sur mon site ou  d’un rendez-vous à mon cabinet. Sur ce, je vous partage ma devise préférée : Soyez la personne qui vous rend heureuse !

A propos de 

Renelde Petit, praticienne en kinésiologie à Besançon.

Category : Non classé Posted on novembre 21, 2013

Leave a Reply