Hypnose

Je suis heureuse de vous annoncer que je pratique désormais des séances d’hypnose à Besançon. J’ai en effet terminé ma formation d’hypnothérapeute. Ces deux dernières années, cette technique s’est développée dans une objectif thérapeutique évident. Le praticien en hypnose est en mesure de travailler sur l’ inconscient afin de résoudre un grand nombre de problèmes et maux du quotidien. Laissez-moi vous décrire en détails ce que je propose dans ma pratique d’ hypnotiseur à Besançon.

1) Définition de l’hypnose

Il s’agit d’une pratique où le thérapeute accompagne la personne à entrer dans un état modifié de conscience. Cet état résulte de techniques de relaxation profonde. L’hypnose est une méthode de suggestion. 

Elle va permettre au sujet d’atteindre son inconscient afin de le libérer de blocages et d’émotions négatives refoulées. Cet état modifié de conscience est le meilleur moyen de contacter son «héros intérieur». 
L’inconscient humain est un réservoir de ressources et de capacités insoupçonnées. inconscient cerveau hypnose

Le thérapeute va ensuite suggérer au conscient* de prendre en considération les nouvelles solutions soulevée par l’inconscient. *Le conscient est notre volonté, celle qui nous permet d’acter pour une vie plus sereine et d’avoir un meilleur équilibre émotionnel. L’hypnose est une thérapie qui permet de modifier de manière durable un état négatif dans notre subconscient. Comme la kinésiologie, l’hypnose est un moyen de communication entre le corps et l’esprit.

Les grands principes de l’hypnose

Le rôle de l’ hypnothérapeute est d’influencer l’inconscient du patient de façon optimale. Ces suggestions est toujours au profit de sa santé et de son bien être. L’hypnotiseur va stimuler ses facultés  à apprendre et à trouver des solutions nouvelles, des ressources.

L’hypnose n’est pas reliée au sommeil , c’est un état de veille particulier. Elle favorise l’interaction entre le conscient et l’inconscient.

Le sujet conserve totalement le contrôle de son comportement et n’est pas sous l’emprise du thérapeute. Il accepte cependant les suggestions bienveillantes et respectueuse de celui-ci. Il est conscient de son environnement et peut suivre les évènements en dehors des suggestions du thérapeute. Il n’est pas nécessaire d’être dans une transe très profonde.

2) Les bienfaits qu’apporte l’hypnose

Les multiples techniques d’hypnoses auxquelles je suis formée permettent de soulager et de mettre fin à plusieurs types de maux.

Hypnose pour les addictions

Premièrement, l’hypnose propose des remédiations à un grand nombre d’addictions:

  • Tabac
  • Alcool
  • Jeu
  • Achat
  • Nourriture (désordres alimentaires et amincissement)
  • Cannabis / drogues douces (dépendance psychologique)

L’hypnothérapie contre les tracas de la vie quotidienne

Deuxièmement, l’hypnose peut vous aider à combattre des sensations qui vous freinent dans votre réalisation personnelle et la vie de tous les jours :

  • Anxiété
  • Manque de confiance
  • Timidité
  • Trac

Amélioration de l’apprentissage & Coaching mental par l’hypnose

Vous pouvez également faire appel à l’hypnose pour parfaire votre motivation et vos capacité d’apprentissage grâce à des séances de préparation mentale. Celles-ci vous mettront dans les meilleures conditions afin d’affronter sereinement vos échéances :

  • Sportives
  • Scolaires
  • Concours, examens, etc

Lutte contre le mal-être

En complément de mon travail en kinésiologie et gestion du stress, les techniques hypnotiques vous aideront à retrouver le moral en cas de mal-être :

  • Déprimes
  • Baisses de moral
  • Insomnies
  • Stress professionnel
  • Deuil

Traitement d’Affections psychologiques & des peurs

En ciblant les causes ancrées dans votre inconscient, L’hypnothérapie peut aussi traiter

  • Phobies
  • Allergies (physiques et psychologiques)

Soin de certaines affections physiques

Enfin, je peux utiliser l’état hypnotique pour traiter certaines affections corporelles:

    • Atténuation de certaines douleurs chroniques
    • Migraines

 

3) Ma formation en hypnose

À titre personnel et professionnel, je considère l’hypnose comme une pratique complémentaire de la kinésiologie. J’ai donc commencé ma formation dans cette discipline il y a plus de deux années au sein du centre de formation Ressource in situ à Besançon. 

La formation en hypnose que j’ai suivi  m’enseigne différents types de pratiques hypnotiques :

  • L’hypnose ericksonienne (hypnose médicale) : J’ai terminé une première formation  en juin 2015. Depuis, Je pratique des séances de ce type d’hypnose. Vous pouvez prendre rendez-vous moi avec si vous souhaitez découvrir la méthode hypnotique mise au point par Milton Erickson.
  • La PNL (ou programmation neuro- linguistique) : formation d’une quarantaine d’heures
  • L’hypnose humaniste : La formation comprend 160 h de cours.

J’ai eu la chance d’être formée à Besançon au Ressource in situ par son créateur Guy Bonjean. Son enthousiasme n’a d’égal que son savoir-faire et sa riche expérience en coaching. (coach en entreprise dans divers secteurs en milieu institutionnel et scolaire, maitre praticien en hypnose et PNL, etc)

4) Déroulement d’une séance d’hypnose avec moi

Je m’enquière du problème de la personne en cherchant à comprendre le processus de l’affection du client (et non les détails de sa vie). Cela sert à déterminer un objectif positif concret et réalisable, en concertation avec la personne. Cette étape demande une série de questions dans la conversation afin d’établir «l’état présent» du sujet, ainsi que son «état désiré». 

La détermination de l’objectif se fait en vérifiant ce que l’on appelle en hypnose son «écologie». C’est à dire les enjeux du client par rapport à son objectif initial. En d’autres termes, la transformation de la problématique pour laquelle il est venue me consulter.

La séance d’hypnose se déroule avec une induction du praticien au sujet. Ce dernier se trouve dans un état de relaxation et relâchement profond physique et mental : la transe hypnotique. Durant cet état de veille central à l’hypnose, l’hypnothérapeute suggère à l’inconscient du patient des phrases positives et des questionnements.

Au bout d’approximativement une demi-heure d’état de transe hypnotique, je ré-oriente la personne vers son activité cérébrale normale. S’en suit une conversation à propos du ressenti du sujet pendant la séance d’hypnose. Ce “débriefing” n’engage le sujet à dévoiler ce qu’il ne veut pas. Il est libre de garder pour lui son expérience hypnotique.

5) Quelques fausses idées reçues à propos de l’hypnose

L’hypnose est une discipline souvent associée à un grand nombre de clichés issus de la culture populaire et cinématographique. Voici mes quelques réponses à ceux qui ont encore quelques appréhensions envers l’hypnose :

    • On ne dort pas pendant une séance d’hypnose
    • Une transe profonde n’est pas nécessaire pour obtenir des résultats
    • On ne peut pas obliger le patient à faire quelque chose contre sa volonté
    • Le sujet garde le contrôle de ses facultés pendant la séance d’hypnose.
    • L’hypnothérapeute ne juge pas et ne critique pas son sujet